Talitakum

"Araméen, Lève-toi et marche"
blocks_image
En 2005, Sébastien de Fooz a pris la route, à pied, avec un bâton et cinquante euros en poche. Après Rome et Compostelle, Sébastien fait Jérusalem à pied.
Six mois environ pour atteindre Jérusalem, le but réel et symbolique de son périple. Progressant péniblement à travers une douzaine de pays, il s'est abandonné à la grâce de rencontres providentielles et, s'il a réussi à atteindre sans encombre Jérusalem, c'est bien grâce à l'aide renouvelée d'une foule de cœurs simples et ouverts qui, par leur bonté, l'ont réapprivoisé à la sortie des ombres, des angoisses et des terreurs qu'il lui a fallu surmonter jour après jour.
Cette longue route vers l'Est qui traverse les trois religions monothéistes est aussi celle de la déconstruction personnelle : quand tombent les peurs, les préjugés, les réflexes de protection, transparaît alors quelque chose qui est au plus près de l'humain, en ce qu'il est aussi ouvert à l'infini.